« Où que nous soyons,
quoi que nous fassions,
elle est là, immense,
la part de l’enfance à l’œuvre. »

On avance dans La Nuit en Plein Jour comme un équilibriste sur un fil qui relie l’aphorisme au poème, en passant par le conte cruel et la nouvelle (auto)fictive. L’intime et le particulier y prennent une dimension universelle, folle, voire délirante…
 

 

LA NUIT EN PLEIN JOUR

16,00€Prix
  • Sébastien ASSELIN